Les différents types de bailleurs

 

 

Il existe plusieurs types de bailleurs.
Nous pouvons les classer en trois catégories: 
Le Parc Public, Le Parc Privé et le Logement Etape.

Les trois ont des avantages, des inconvénients, des procédures particulières. Il s'agit de bien identifier quel est votre besoin, votre situation, vos possibilités financières et les délais que vous vous donnez afin d'accéder à un logement. Prenez le temps de bien y réfléchir.

 

Le Parc Public:

C'est ce qu'on appelle les logements HLM (Habitation à Loyer Modéré) qui sont gérés par les Offices Public de l'Habitat ou les Entreprises Sociales de l'Habitat.

Les Avantages:

  • Les loyers sont souvent moins chers que dans le parc privé,
  • Le garant physique n'est pas obligatoire (il est notamment possible de recourir à la Garantie Loca-pass),
  • Le chauffage est souvent compris dans les charges,
  • Des interlocuteurs au sein d'agences sont présents en cas de besoin.

    Les Inconvénients:

    • Les délais d'attribution d'un logement peuvent être longs,
    • Peu de petits logements (type studio et T1) sont disponibles,
    • Vous réalisez une demande en indiquant des secteurs et une typologie de logement, mais vous ne choississez pas le logement.

    Procédure

    1. Compléter une demande unique de logement social (lire la notice explicative),
    2. Joignez y une photocopie de la Carte Nationale d'Identité (ou d'un titre de séjour). Attention, ultérieurement le bailleur vous demandera des justificatifs concernant votre situation professionnelle et familiale, vos revenus et l'avis d'imposition N(année) -2. (liste des pièces justificatives à fournir),
    3. Déposer cette demande chez un bailleur social (liste bailleur social),
    4. Réception d'un numéro d'enregistrement,
    5. Passage en commission d'attribution,
    6. Proposition de logement.

    Conseil:

    Compléter au mieux la demande de logement social, réfléchissez à ce qui le plus important pour vous, le secteur ou la rapidité d'une proposition. En effet, certains quartiers sont particulièrement prisés (et les délais pour obtenir un logement peuvent être très longs) alors que des logements sont plus rapidement disponibles dans des secteurs moins demandés.

    Retrouvez la page spéciale parc social

    Le Parc Privé:

    Ce sont les logements gérés par des agences immobilières ou directement par des propriétaires privés.

    Les Avantages:

    • La rapidité avec laquelle vous pouvez rentrer dans le logement...à condition de présenter un dossier qui convient au propriétaire!,
    • Le nombre important de logements, notamment des petits logements,
    • Le choix: il existe des logements du parc privé dans toutes les villes et dans tous les quartiers.

    Les Inconvénients:

    • Les propriétaires privés et les agences immobilières surtout sont parfois exigeants (garant physique souvent demandé, stabilité financière...)
    • Les montants des loyers sont plus chers que dans le parc public notamment
    • Les charges, il faut être vigilant à ce qu'elles comprennent.

    Procédure:

    L'agence immobilière vous fait visiter les logements gratuitement, toutefois vous paierez à la signature du bail des frais d'agence (un mois de loyer hors charges maximum).

    Les propriétaires privés gèrent eux-mêmes leur logement, ils ne demandent pas de frais et vous pouvez vous arranger avec eux. Souvent les propriétaires pour mettre leur bien en location passent par les journaux, les sites internet, des lieux d'information (Boutique Logement, mutuelle étudiante...)

    Conseil:

    Il existe des "marchands de liste" qui vous demanderont de payer des frais d'adhésion (entre 80 et 150 €uros généralement) pour recevoir une liste de logements à louer et ce sera à vous de contacter les propriétaires. Attention, les marchands de liste n'ont pas d'obligation de résultat.

    Le logement étape:

    C'est une solution transtoire avant l'accès à un logement autonome. Généralement les tarifs pratiqués sont particulièrement adaptés au budget des jeunes. Le "logement étape" recoupe ainsi les Foyers de Jeunes Travailleurs, les Résidences Sociales, les Résidences Universitaires... Ces structures s'adressent plutôt à un public célibataire.

    Les Foyers de Jeunes Travailleurs:

    Si vous êtes salariés, en formation professionnelle, ou étudiants vous pouvez être logé en FJT: cette solution de quelques semaines à quelques mois, réservés au moins de 30 ans est très souvent un bon tremplin afin d'accéder à son propre logement. Découvrez tous les FJT de Metz.

    Les résidences universitaires:

    Si vous êtes étudiant, adressez vous au CROUS qui pourra vous proposer une chambre ou un logement. Les mutuelles étudiantes (MGEL, LMDE) peuvent également proposer des logements au sein de résidences qu'ils gèrent. Certaines écoles, instituts de formation proposent également de l'hébergement. Renseignez vous auprès de l'établissement scolaire.

    Les Résidences sociales:

    Pour tout public, y compris les bénéficiaires de minima-sociaux  les résidences sociales présentent l'intérêt de proposer une redevance intégrant l'ensemble des charges du logement (loyer, charges locatives, assurance, taxe d'habitation...). Dans la Région Messine, les résidences sociales sont gérées par ADOMA et AMLI. Il existe également une Résidence Sociale à Metz (Résidence Sociale Haute Seille) qui s'adresse uniquement aux jeunes et qui propose des logements pour des célibataires, des couples avec ou sans enfant. Adresser vous directement au CLLAJ Boutique Logement pour adresser une demande.

    Les Avantages:

    • Les tarifs adaptés au budget jeune,
    • Rapidité d'accès (si des logements sont disponibles),
    • Fléxibilité (préavis réduit, court séjour possible),
    • Des servicec complémentaires (selon la résidence: blanchisserie, restauration, salle d'activité, animation...),

    Les Inconvénients:

    • Des espaces collectifs (selon la résidence),
    • Des logements de petites tailles,

    Procédure:

    Il est nécessaire de compléter une demande, que ce soit pour les Résidences Universitaires (voir avec le CROUS), pour les Foyers de Jeunes Travailleurs ou pour les résidences sociales. Des justificatifs administratifs peuvent également être demandés.

    Conseils:

    Si le logement étape ne correspond pas encore à un véritable "chez soi" ce peut être un très bon compromis, notamment les FJT qui s'adressent spécifiquement aux jeunes. En plus, vous pouvez bénéficier d'une APL majorée.